Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Julien au pays des livres

Chroniques de mes lectures !

La putain du Califat - Sara Daniel et Benoit Kanabus

Le résumé :

« Le manuel de l’esclavage, c’est un peu la Convention de Genève du djihadisme, écrite par une génération qui croit vivre dans l’Arabie du viie siècle tout en regardant Game of Thrones, où les scènes de bordels servent d’intermèdes aux décapitations… Esclave de douze maîtres, vendue et revendue de Qaraqosh en Irak à Raqqa en Syrie, l’histoire de Marie dessine la géographie de l’État islamique. Et sa théologie : tous les péchés des hommes se sont incarnés dans son corps de femme… »

 

Marie nous a confié son histoire : elle a exigé que tout soit raconté, que rien ne soit omis. Son récit bouleversant est celui d’une chrétienne capturée par les djihadistes, qui veut vivre, qui se bat, qui refuse de se laisser briser par la bestialité des hommes. Et celui de la victime, souillée, torturée, violentée, qui découvre finalement comment on est accueilli par les siens quand on revient de l’enfer.

 

Ce livre montre les exactions commises au nom de la charia. Il oblige à voir comment les fondamentalistes, qui n’ont d’yeux que pour les vierges du Paradis, transforment les femmes en putains.

 

Editions Grasset 

208 pages

06 janvier 2021

9782246816027

 

Mon avis : 

Je suis quelqu'un de tré sensible aux persécutions religieuses notamment à la persécutions des chrétiens dans le monde. Une persécution en hausse depuis des années. L'année 2020 fût catastrophique pour mes chrétiens; la crise sanitaire du covid19 n'a pas améliorer les choses. L'ONG Portes ouvertes a publier récemment le dernier index mondial de persécutions des chrétiens : vous pouvez le consulter ici.

 

J'ai trouvé ce documentaire "La putain du Califat, Elle s'appelle Marie. Chrétienne. Vendue treize fois par l'Etat islamique" lors d'une excursion dans une librairie que je fréquente peu. J'y ressort toujours avec de bonnes lectures !

 

Ce récit, qui est le deuxième que je lis sur les persécutions de minorités en Irak : le premier était sur une personne Yézidie : vous pouvez lire la fiche Booknode sur ce lien.  Ce récit est sous une forme très littéraire à mon goût, voir trop. Je commence ma critique malheureusement sous une forme négative mais j'ai énormément eu du mal à commencer à le lire même si je savais éperdument qu'il allait m'apporter quelque chose. Il m'a apporté en effet mais moins que je l'aurai crut.

 

Un récit bouleversant, révoltant et incompréhensif.  J'ai apprécié un fait :  que les auteurs ont réussis à me faire voyager en Irak, ce récit sent bon la culture orientale, les coutumes, les traditions et le respect entre chrétiens et musulmans. Une paix malheureusement mis à mal par les fanatiques religieux de l'Etat islamique.  Le livre apporte aussi des renseignements archéologiques sur la Bible, sur l'histoire du pays, sur la politique locale et internationale... les états unis d'Amérique savent de quoi je parle ! Les auteurs mêle trop je pense un avis sur la croyance en Dieu et je trouve ce point comme un point très négatif à mon goût  surtout que ces passages m'ont fortement ennuyés. J'ai également trouvé que le récit passé trop vite.

 

Le principal du récit est l'histoire de Marie, en aucun je critique cette histoire. Cette histoire m'a touché et révolté. Daech est un monstre, ce récit le prouve. Pour eux la femme est un objets qui le répugnent sauf pour le sexe. Les bassesses de l'humanité sont eux; les atrocités qu'ils ont commis sont affreuses. Le récit de Marie est éloquent sur l'organisation terroriste. 

 

Un récit poignant et prenant malheureusement avec quelques longueurs et des propos peut-être mal adapté à ce que j'attendais de ce livre.

 

Vous pouvez également lire : 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article