Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 14:46

Contrairement à la Maison des Ailleurs, le musée du poète est un lieu de souvenirs et non un lieu de rêves, de voyages, d'illusion. C'est dans cet ancien moulin à aube du XVIIe siècle, aujourd'hui sans les roues mais pour autant pas moins merveilleux, que les objets écrits de Rimbaud sont désormais entreposés.

Cette bâtisse a été voulue par Charles de Gonzagues, duc de Nevers et de Mantoue.  Construite dans le style de la jolie place Ducale, en 1606, par ce jeune homme, un peu la tête dans la lune, elle sera peut-être un jour classée par L'U.N.E.S.C.O. 

A l'origine, le musée se trouvait dans la sacristie de l'église du Sacré-Coeur (quelle drôle d'idée!), alors que le conservateur avait l'idée de l'installer dans le vieux moulin, alors vide. De plus, il était situé prés de la maison où vécut l'adolescent fugueur, quai Rimbaud, et en plein centre de la ville.

Rimbaud, jeune, a forcément admiré, depui la fenêtre de chambre, les quais de la Meuse et son Vieux Moulin.  Aujourd'hui, les quais sont agréables à vivre, mais au temps du « Poète aux semelles de vent », c'était d'une véritable puanteur.  Les abattoirs, les tanneurs, les bateaux ont inspiré Rimbaud pour l'écriture de son chef-d'oeuvre, "le Bâteau Ivre".

Dans ce musée aux teintes claires, on découvre un espace zen, feutré, où l'on se sent chez soi, invité par le poète.  On y est à la fois chez lui et chez soi.  Photos, portraits, dessins, ses objets personnels tels que sa valise de voyage, sa cuillière, ses bouquins, les manuscrits, et la très célèbre photo prise par l'atelier Carjat, le fameux Rimbaud adolescent, rendent cet endroit très émouvant... On sent que Rimbaud a vraiment voulu nous transmettre l'âme d'une personne qui a toujours vécu en avant, en toute liberté.

Ce musée est un réel bouleversemnet.  Seul point faible: peu de manuscrits et d'objets lui ayant appartenus sont  montrés.  Cette lacune est largement compensée par le fait que le musée est complet: expositions permanentes, expositions d'artistes s'étant inspiré de l'oeuvre de Rimbaud tels que Picasso, Léger, Cocteau, Ernst Delaunay et Ernest Pignon-Ernest... Mais contrairement à d'autres musées qui s'enorgueillissent de posséder tant de choses ayant appartenu à cet artiste, le musée de Charleville a voulu montrer l'aspect « souvenir » de l'homme et du poéte.

Le souvenir reste, d'autant que le musée a vieilli.  C'est pour cela que la ville de Charleville-Mézières a décidé de le rénover et de faire un tryptique entre la « Maison des Ailleurs » et La sépulture d'Arthur Rimbaud, afin offrir aux gens encore plus d'attractions et ainsi augmenter les visites de 20 ou 30 %.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Rimbaud et sa ville
commenter cet article

commentaires

Mlle Panda 29/07/2010 09:46



Ce musée me tente bien...


ça à l'air bien intéressant comme musée..


merci pour cette découverte!



Julien au pays des livres 29/07/2010 14:12



Au plais r Mlle Panda ! Venez le voir quand vous voulez !



Marie 28/07/2010 13:00



Merci pour toutes ces infos !


 



Julien au pays des livres 28/07/2010 17:22



au plaisir marie !



Gérard 27/07/2010 21:10



Super cela me donne envie de visiter le musée.


 


Bravo



Julien au pays des livres 28/07/2010 08:29



MERCI? venez quand vous voulez, vous serz bien reçu à Charleville !



silvi 09/06/2010 07:40



billet très intéressant, merci pour le partage ... bonne journée