Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 14:29

Je m’adresse souvent à vous comme si un jour vous alliez me lire de Aurélia Féron à la Société des Ecrivains.






Le résumé :


D’une simple pensée çà la plus constructive des réflexions en passant par des textes dit de « réalités » et des histoires vécues.

C’est avec simplicité et franchise que j’ai tenté d’exposer mes sentiments et impressions sur un ensemble de sujets tels que l’Amour et la Haine, l’être humain et la société, la vie et son combat contre la mort sans oublier toutes ces questions existentielles, tout ça allant du coup de foudre au « coup de gueule ».

Des faits pas toujours divers où je suis moi-même actrice ou, parfois, simple spectatrice.

 

 

Le commentaire :


De très beaux textes ce trouve dans ce recueil émouvant, franc, non hypocrite. Des texte aussi beaux l’un que les autres. Des textes donnant ce que, nous les jeunes, vivent au quotidiens. Un livre qui nous montre le Monde dans qu’elle état qu’il est avec tout ces gens qui juge les autres sans même les connaître. « ça m’trou l’cul » comme dirait Aurélia dans un de ses textes et comme ça trous l’cul des jeunes qui en ont marre qu’on nous juge comme ça.

Aurélia écrit depuis assez longtemps mais sans vraiment en parler à personne et un jour quand elle eu des ennuies d’argent est venue habiter chez moi et c‘est là que j’ai lu un texte que j’ai trouvé génial. Et c’est à qu’elle m’annonça qu’elle va être éditer. Aurélia me raconta qu’un jour elle à fait lire un texte à une femme et elle s’est mise à pleurer !!!. Aujourd’hui Aurélia à un enfant et vit dans le quartier de Manchester à Charleville-Mézières (Ardennes). Niveau édition, elle préfère s’occuper de son fils avant de tenter être éditer chez un plus grand éditeur. Elle écrit encore.

Repost 0
Published by Julien cousinet - dans Poésie et textes
commenter cet article
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 07:42

Le bateau ivre et autres poême de Arthur Rimbaud


         

                                                             

Le résumé :

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu... »
Ça sonne comme une comptine et c'est magique. Une fugue...Éclair de beauté et de malice que ce voleur de feu lance au ciel de la poésie ! Ivre de sensations, Rimbaud est comme ce bateau.qui connaît l'éblouissement de« nuits sans fond » mais aussi la désillusion « d'aubes navrantes ».
Voyant, il crée un monde où la Grande Ourse est une auberge, où les poteaux télégraphiques sont une lyre aux chants de fer...Révolté, il va, portant en lui « le sanglot des Infimes,la clameur des Maudits » et le sourire tranquille du donneur du val...

Le commentaire :

Un recueil de poême du grand Arthur Rimbaud, poête de spt ans et l'homme au semelle de vent ou l'enfant terrible de Charleville-Mézières (Ardennes). Des poésie les plus moderne e les plus belle font de ce livre un livre juste et bien. Tant de poésie qui ont fait connaitre Arthur Rimnaud jusqu'en Chine, dans les quatres coins du monde terriens. Rimbaud est un homme qui à devancer sont temps et son langage. UNe si grande verytus de la poésie mais Rimbaud n'en à pas profiter vu qu'il à arêter d'écrire à 19 ans, c'est trop tôt ppour une grande âme. Maintena til repose en paix pour l'éternité à Charleville-Mézières au côter de sa famille....

                                                                                            

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Poésie et textes
commenter cet article