Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 10:38
 Le résumé  : 

'Du rêve pour les oufs' est un livre 'social' simplement parce que l'héroïne, Alhème, a 24 ans et qu'elle est chef de famille. Sa mère a été assassinée en Algérie il y a quinze ans, 'le patron' (son père) a perdu la boule suite à un accident de chantier et son frère Foued est un vrai petit chétane (' voyou'). La seule chose qui la retient de ne pas devenir une vraie racaille, c'est la surveillance de sa soeur. Mais Alhème a fort à faire, entre ses missions d'intérim (les comptages de clous chez Leroy Merlin), les files d'attente à la préfecture pour renouveler sa carte de séjour, ses histoires d'amour foireuses, et ses après-midi chez tantie Mariatou. 'Rien ne sert de courir si c'est pour rattraper le guépard', en l'occurrence son chétane de frère qui, malgré deux-trois mises en garde fleuries, ne tarde pas à goûter aux délices du 'biz'. Le problème, c'est  vient d'avoir 16 ans et avec les nouvelles lois sur l'immigration, les risques d'expulsion sont réels. Athlème va-t-elle s'effondrer devant 'le patron' ? Baisser les bras ? Arrêter de rire ? Non, elle va embarquer tout le monde... au bled.


Le commentaire :

Pour ce roman de l'auteur de "Kiffe Kiffe Demain", on peut remarquer que le style d'écriture est plus difficile,     même si une simplicité persiste et qu'on y retrouve la légèreté de son premier livre.

Les histoires sont aussi plus compliquées et moins rigolotes que le précédent. Pour "Kiffe Kiffe Demain" c'était des portraits de personnages, mais là, c'est une vraie histoire qui va finir assez bien.

Ce n'est pas le coup de coeur que ce blog a eu pour le précédent, mais on passe un bon moment, même si, en avançant dans la lecture, on peut se lasser, on le finit avec joie.

C'est un régal pour les proverbes de Tantie Mariatou, et les problêmes qu'elle rencontre avec son frère, Foued, et un autre régal avec les amis d'Athlème qui roucoulent, pendant qu'elle n'a pas de p'tit ami!

En conclusion, il ne faut pas s'attendre à avoir le coup de coeur pour ce roman comme on peut l'avoir pour "Kiffe Kiffe demain".


Une critique :

"Sa langue créative, mélange de verlan, de phrases châtiées et de proverbes de Tantie Mariatou, fait d'elle une porte parole efficace mais aussi un auteur à part entière" Anne Berthod, L'Express.


Sur mon blog :



Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Roman Nouvelle Génération
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 14:37
 

Le résumé :

 

Doria, quinze ans, jeune Français d'origine marocaine, vit seule avec sa mère dans une cité de la banlieue parisienne. Dans son journal, elle raconte son quotidien, celui de son quartier, et dresse le portrait à la fois tendre et caustique de ceux qui l'entourent : sa mère, femme de ménage dans un hôtel, Hamoudi, son ami d'enfance, la psychologue, Mme Burlaud, Nabil le nul, Aziz l'épicier ou encore sa fausse tante Zohra.

 

Le journal authentique d'une fille d'aujourd'hui dans un contexte où il n'est pas facile de se faire une place. Le roman d'une époque.

 

 

Le commentaire :

 

Kiffe kiffe demain est vraiment le journal intime d'une jeune de banlieue. Vraiment intéressant pour un journal: sans prise de tête, facile à lire et à comprendre. Pour un journal, on retient beaucoup de choses parce que d'habitude, c'est plutôt un « patchwork », ou alors on s'y perd.  Ici, ce sont vraiment des portraits très agréables. Et vraiment caustiques. Très léger, sans négation, elle n'est pas comme tous ces jeunes qui se plaignent elle.  Doria, c'est plutôt dans la bonne humeur qu'elle vit sans son père et seulement avec sa mère.

 

Il est toujours difficile de parler d'un livre comme celui-là parce qu'on a l'impression de retenir quelques passages seulement qu'on a envie de le relire une autre fois mais on retrouve la même atmosphère.

 

Le lecteur est absorbé au point de ne plus le lâcher d'un mot et encore moins d'un paragraphe, c'est le kiffe total, qui plaît autant à la daronne qu'au pater !!!.

 

C'est vraiment un très beau roman, voire chef-d'oeuvre qui est un classique et demandé dans le monde entier.

 

On ne peut pas en dire plus l'essentiel est déjà dit : lisez-le,  il en vaut la peine !!!!...

 

Bio expresse :

 

Faïza Guène est une jeune Française d'origine algérienne. Elle vit avec ses parents dans un cité de la région parisienne où elle est en cours de lettre à l'université. « Kiffe Kiffe demain » est son premier roman publié par hasard: après un exercice d'écriture au lycée, son professeur a fait lire le manuscrit à une amie éditrice et voilà.....

 

Faïza Guène a aussi réalisé plusieurs courts métrages et un moyen métrage : Rien que des mots.

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Roman Nouvelle Génération
commenter cet article
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 11:01

Les tribulations d'une caissière de Anna Sam
Le résumé :


Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.


Le commentaire :


Une bonne partie d'énervement, de rigolade, aussi d'émotions en quittant la caisse d'Anna.  Une caissière, en la voyant, on nez s'imagine pas tout se qu'elle peut voir dans sa carrière, des trucs horribles pour le plupart, aussi des choses, heu..., non, pardons horrible et riens d'autres. Surtout l'histoire de la bête de nez... Ou encore l'énervement qu'on peut éprouver en voyant les clients arriver 5 minutes avant la fermeture. Anna Sam en plus d'âtre "talentueuse" en caisse sait magner la plume comme une écrivain à part entière, mais attention, autant vous prévenir, le début est fascinant mais les histoires ont tendance à chutter en intéressement et ça c'est mauvais mais l'ensemble en gros est très bien écrit. Sinon, on découvre qu'une caissière à une vie plus passionnante qu'on ne le croit et elle existe derrière sa caisse !!!.


 

Blog d'Anna Sam sur Over-blog : www.caissierenofuture.over-blog.com

 



Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Roman Nouvelle Génération
commenter cet article