Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 20:53

http://images-booknode.com/book_cover/244/full/le-mouroir-aux-alouettes-244077.jpgLe résume du livre :

Quand Paulo, septuagénaire, seul et sans enfant, doit se résoudre à prendre pension " Aux Alouettes ", il sait qu'il n'en sortira que les pieds devant.
Après une période d'adaptation, il se noue d'amitié avec quelques pensionnaires, Fréderic, retraité des chemins de fer, Hortensia ancien patron de cabaret travesti et Julien, ex commerçant. Grace aux relations privilégiée avec des membres du personnel, Isabella la directrice avec laquelle il partage ses lectures et Marie qui, chaque matin, lui raconte ses tumultueuses aventures sentimentales, Paulo finit par apprécier sa nouvelle demeure au milieu de ses alter égos.
Mais l'arrivée d'une nouvelle directrice, Louisa Visconti, bouleverse la vie des pensionnaires. Rapidement la situation se dégrade, et les " Alouettes " deviennent un enfer. Le personnel est changé. Marie disparaît sans dire adieu à Paulo. Chaque soir, les pensionnaires sont drogués et les portes des chambres sont fermées à clef par une ombre qui hante les couloirs. Que se passe-t-il réellement aux Alouettes ? Paulo va mener son enquête...

 

 

Editions : Ex aequo

Prix : 18 €

Nombre de pages : 210

 

Mon Commentaire du livre :

 

J'ai trouvé ce livre tout à fait par hasard sur l'étalage consacré aux auteurs ardennais dans la petite bibliothèque que je fréquente et tout de suite ma vue s'est posé sur ce roman, je pense tout simplement vu mon futur métier, ce livre pourrais être intriguant pour moi.

 

Oui, ce roman se passe dans une maison de retraitre "Les Alouettes", c'est là que Paulo, s'installe pour passer les dernières années de sa vie et c'est ce lieu qu'il va détester au début puis il va commencer à l'apprécié jusqu'au jour.... Où la nouvelle directrice s'amène et change le quotidien des pensionnaires de la résidence en Enfer !

 

C'est d'abord un roman qui a un style d'écriture assez simple mais avec de très belle phrases, au moins c'est un livre où l'auteure a su manier sa plume avec justesse et ne pas faire un récit simplement avec des faits ! Même si je dois avouer que je n'apprécie pas beaucoup ce genre d'écriture, j'ai su aimer les phrases !

 

Dans le résumé, on nous présente une sorte de discussion entre l'ancienne directrice, Isabella, et l'aide à la personne, Marie, mais j'aurais justement voulu qu'il y ai un de plus grands échanges entre c'est 3 personnes même si le style d'écriture n'aurais sûrement pas été adéquate pour ce genre de littérature mais ça aurais peut-être permis à s'attacher un peu plus aux deux personnes là même si je m'y suis comme même attaché !


Par contre Virginie Lauby a su le faire avec les 3 copains que Paulo va se faire au fur et à mesure du temps passer aux "Alouettes" !. C'est 3 personnages vont tout faire dans ce roman, ça va vraiment joué un grand rôle dans le récit et l'échange entre ces trois personnes vont donné un sens de la lecture, le comportement qu'on les personnes âgées entre eux et surtout c'est eux avec le Paulo qui vont mener l'enquête !

 

Inspiré d'un fait réel, ce roman peut choqué du comportement de la directrice, perso j'ai comme même était bouleversé par certaines choses..... Et me dire que c'est inspiré d'une fait réel, ça m'a vraiment choqué !

 

Le dénouement de l'intrigue est assez... surprenante ! On ne s'y attend pas une seconde et on va mettre le pied dans un secret bien garder depuis des années, mais vaut mieux ne pas en dire plus !

 

En bref, j'ai bien aimé ce roman même si ce n'est pas Le coup de coeur de l'année, même si j'aurais peut-être aimé un autre style d'écriture (mais l'auteure n'y peut rien !) avec plus de détails sur les 2 personnages (Isabella et Marie) et sur les lectures que partagent la directrice et le pensionnaire !

 

L'auteure :

http://images-booknode.com/author_cover_virginie_lauby_244085_250_350Virginie Lauby est née à Paris par inadvertance mais est ardennais par choix.

Passionnée de lecture depuis sa plus tendre enfance Virginie Layby est mariée et à 3 filles.

Employée de Pôle Emploi le jour, elle écrit le soir, elle est aussi élue de son village et participe activement au club de lecture de la médiathèque d'un petit village ardennais : Signy-l'Abbaye.

"Le mouroir aux alouettes" est son premier roman

"Le mouroir aux alouettes" est sélectionner pour le prix chrono littérature 2012.

Virginie Lauby vit actuellement à Novion-Porcien et sera présente le 9 octobre 2011 à Sault-lès-Rethel à l'occasion du 1er salon livr'expo !

 

http://cdn1-booknode.com/pics/template/index/booknod_logo.png

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 19:01

Le résumé :

 Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plus tôt, elle a assassiné son mari.

 

Le commentaire :

 

C'est indéniablement un des meilleurs roman d'Agatha Christie, un véritable classique, qui se lis facilement et à une addictivité incroyable. C'est un des seuls roman de Mme Christie que j'ai eu un entrain aussi fort après "Le train de 16h50" avec Miss Marple.

 

Ce que j'ai apprécié en premier lieu est la description du petit village anglais qu'est King's Abbot et les personnages qu'on peut y trouver, même si je ne suis pas un fan inconsidéré d'Hercule Poirot, d'ailleurs j'ai même pas très aimé "Le Crime de l'Orient-Express" mais celui-là m'a bien plu. Même si à cause d'un site internet consacrée à la Reine du Crime je savait qui était derrière tout ça, ce qui a forcément gâcher l'effet de surprise lorsque Hercule Poirot nous dit tout !.

 

En parlant de l'intrigue, je l'ai trouvé perspiacace, on y comprend rien : Pourquoi ça ? Pourquoi si ?. C'est un très bon suspense, où l'on ne sait plus où donner de la tête, Poirot nous suprend énormément et quand il a décidé une chose rien pourra le faire changer d'avis, même s'il doit se faire passer pour un zinzin au yeux de la policer.  Malgré l'incompréhension de son nouveau Watson, le Docteur Sheppard (le Capitaine Hastings étant partis en Argentine) et les déduction phénoménales de sa soeur Caroline (qui ressemble étrangement à Miss Marple...). Mais il faut bien suivre le fil de l'histoire parce que ça monte par moments dans des explications à en couper le souffle, d'ailleurs j'ai bien cru qu'Hercule Poirot donne le nom du protagoniste avant la fin mais non j'avais mal compris . Mais ça reste assez simple , on se pose des questions mais tout s'éclaircit à force que le récit avance. Et on va de révélation en révélations, toujours plus surpris le lecteur ne s'ennuiera pas, et tout ça avec les petites cellules grises de notre cher détective Hercule Poirot, qui a repris du service pour notre plus grand service !.

 

Mais globalement j'ai aimé, l'humour anglais, les caractéristiques des personnages, comme Hercule Poirot se s'y prend pourout découvrir, les découvertes qui nous surprend, c'est un très bon roman policier à l'ancienne !

 

Vous aimerez sûrement aussi :

 

  

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 14:16

Le résumé :

Tous ceux qui l’entouraient pouvaient tirer profit de la mort de Mrs Ingelthorp, riche maîtresse de la propriété de Styles : son second mari, Alfred Ingelthorp ; ses beaux-enfants, maintenus dans sa dépendance financière ; Cynthia, sa jeune protégée... Et tous auraient pu se procurer la strychnine qui l’a tuée.
Mais pourquoi Hercule Poirot protège-t-il si obstinément Alfred Ingelthorp, alors que celui-ci se défend à peine contre les soupçons grandissants qui pèsent sur lui ? Patience ! Nous ne comprendrons qu’aux dernières pages le subtil jeu de stratégie qui s’est noué entre ces deux hommes, aussi redoutablement intelligents l’un que l’autre.
Dès ce premier roman, publié en 1920 Agatha Christie démontre son extraordinaire habileté à nous tenir en haleine jusqu’au bout, alors même que les circonstances, les personnages, les indices nous sont parfaitement connus. Et surtout, elle campe le duo qui devait faire sa gloire : celui du petit détective belge et son fidèle Hastings.


Le commentaire :

Pour cette première enquête du célèbre Hercule Poirot, et aussi le premier roman de la « Reine » du crime, Agatha Christie , ce n'est pas vraiment ce à quoi les fans d'Hercule Poirot pourraient s’attendre.  Les descriptions ne sont pas mises en avant en comparaison avec les autres romans écrits par Agatha Christie. Par contre, on apprend pourquoi Poirot a quitté sa Belgique pour l'Angleterre, ainsi les raisons qui l’ont poussé à tisser des liens avec le capitaine Hastings.

 

Mordus d'enquêtes policières, ce livre est fait pour vous.  En effet il tourne presque entièrement autour de l'enquête, des investigations, des recherches d'empreintes etc... Par contre, en ce qui concerne l'enquête elle-même, peu de détails.  Ce qui peut être dommage pour les lecteurs qui recherchent aussi, dans les romans d'Agatha Christie, la vie anglaise qu'elle décrit si bien.  On retrouve un peu d'humour anglais, par-ci, par- là, mais vraiment réduit a son strict minimum, ce qui gâche l'atmosphère que la « Reine » du crime fait d’habitude découvrir à ses lecteurs.

 

Pour l'enquête en elle-même, on va de théories en théories, de suspects en suspects, de découvertes en découvertes. Ce qui est perspicace dans ce roman, c'est la surprise, qui est partout.  On se doute que le coupable est dans la maison, surtout quand on sait que, dans la famille Inlethorp ou du côté des Cavendish, se trouve un meurtrier.  Je ne vous en dirai pas plus sous peine de vous devoiler trop de choses.  On peut très facilement se mélanger les pinceaux vers la fin (surtout dans un des derniers chapitres), si on ne fait pas attention au fil des explications d'Hercule Poirot.

 

Globalement, ce roman mérite une bonne note. "La mystérieuse affaire de style»" est le premier ouvrage d‘Agatha Christie.  Pas facile d’entrer en littérature.  On ne peut pas à proprement parler de chef-d'oeuvre, mais ça reste un classique, et même assez réussi pour une première oeuvre de ce genre.

 
Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 14:45
 Publié aussi sous le titre "La fête du Potiron"

Le résumé :


Le 31 octobre, les sorcières s'envolent sur leur manche à balai : c'est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les "plus de onze ans". Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. "Savez-vous que j'ai eu l'occasion d'assister à un vrai meurtre ?" se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu'inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C'est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu'on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

Le commentaire  :

Ce roman de la reine des best-sellers sait au moins retranscrire la vie dans un petit village anglais, parce que l'enquête ne décolle par vraiment pour le lecteur mais pour Hercule Poirot bien sur que oui !!!!.

On sous-estime trop Hercule Poirot, parce que sans lui personne n'aurait découvert le ou les meurtriers. Et oui !!!! il y à que lui qui peut découvrir le coupable(s) d'un crime si affreux ou bien Miss Marple, le personnage préféré de Agatha Christie. En fait pour en revenir au roman on ne sait rien sur ce crime que la petite Joyce avoue avoir vu, on sait juste que Joyce est menteuse, aime faire son intérésante mais presque pas plus.

Et la tâche d'Hercule Poirot ne sera pas facile parce que aucuns habitants ne sait grand chosede ce crime et personne n'a vraiment d'idée sur le meurtrier, juste des suposition. Mais même le détective belge n'avance pas sur cet enquête pourtant il toque à beaucoup de portes mais rien.

Mais il est aidé par son amie romancière qui sait trouvé les crimes qu'il y à eu dans la villes ou les morts suspectent. Ce qui fait avancer Hercule P. beaucoup jusqu'à s'intéresser à une affaire qui est la bonne !!!!!. Et voilà comment tout va débuté dans la tête en forme d'oeufs !!!!!.

Mais pour le dénouement il sait surprendre tout le monde avec plusieurs point que vous découvrira, en découvrant des liaisons, une affaire de famille etc.......

Mais ce livre est idéal pour la jeunesse, c'est écrit simplement, le dénouement si ont suit bien l'histoire est simple mais peut-être trop simple pour les habitués de Agatha Christie.

Liens internet :

http://www.agathachristie.com/ - Site officiel
http://agatha-christie.over-blog.com/ - blog d'un passionner
Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 14:28
Le résumé :

"À qui appartenait-elle ? À celui qui est parti. Qui doit l'avoir ? Celui qui viendra. Quel était le mois ? Le sixième en partant du premier. Où était le soleil ? Au-dessus du chêne. Où était l'ombre ? Sous l'orme. Comment y avancer ? Au nord par dix et par dix... "
Tel est le rituel des Musgrave !
Et chacun des descendants doit s'y soumettre à l'âge d'homme.
Une énigme digne du sphinx mais rien ne résiste à Sherlock Holmes !
Ni cette vieille formule transmise depuis des siècles, dont le secret reste inviolé. Ni le mystère de l'étang de Boscombe, lieu d'une tragédie des plus étranges.
Qu'il s'agisse d'un meurtre ou d'une disparition, Sherlock Holmes défie le destin...

L
e commentaire :

Sherlock Holmes est un personnage rempli de défauts et de manies, qui peuvent énerver le narrateur de ses enquêtes, le dénommé Dr Watson, qui met en lumière les histoires de Sherlock Holmes.

 

Les intrigues sont plus ou moins "intriguantes", cela dépend des histoires, mais dans l'ensemble, parce que nous pourrons jamais « juger » des nouvelles comme des romans, il y a, parmi les quatre enquêtes, au moins une qui ne tient pas à la lecture.

 

On peut avoir un coup de coeur, notamment pour « Une affaire d'identité », qui éblouit au dénouement, et chapeau pour l'histoire qui passionne jusqu'à la dernière page. Mais pour un écrivain comme Conan Doyle, on penserait que toutes les histoires soient avec des meurtres.  Mais non il a préféré varier ses intrigues.

 

Par contre, pour la nouvelles principale « Le rituel des Musgrave », on peut être grandement déçu parce que cette nouvelle est inintéressante.  On peut cependant souligner l'ingéniosité de Sherlock Holmes qui arrive à résoudre l'intrigue avec brio. Dommage qu'on sache ce qui va se passer bien avant...

 

Globalement, on passe un très bon moment avec ses quatre nouvelles et ont comprend mieux que beaucoup d'auteurs se soient inspirés de Sir Arthur Conan Doyle, l'inventeur du roman policier, tout comme Agatha Christie.


Lien internet :

www.sherlock-holmes.org

www.sherlockholmesonline.org/

http://www.polars.org/article23.html



Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 14:05
Le résumé :

Canicule à New York. La nuit tombe et c’est la panne ! Plus une lumière. Une occasion rêvée pour les malfaiteurs en tout genre de passer à l’action…


Tentative d’effraction chez Regan Reilly, cambriolage dans une galerie d’art, disparition d’une jeune femme pour le moins déséquilibrée… Un suspense accrocheur et plein d’humour où Carol Higgins Clark nous entraîne aux quatre coins de la mégalopole plongée dans l’obscurité totale du grand black out de 2003.


Le commentaire :

On ne peut pas dire que c'est passionnant au sens propre du terme mais plus tôt passionnant au sens de vouloir à chaque fin de chapitre ouvrir l'autre. On ne pourrait peut-être pas lire toute une nuit d'affilée ce roman mais on passe un très bon moment.

L'histoire en elle-même est basée sur des petites coïncidence qui font l'humour de ce livre.  On peut penser que ce livre est un thriller, mais c'est plutôt un bon roman noir, voire policer. Pour ne pas dire trop de choses sur le déroulement de l'histoire, on va plutôt suivre pas à pas les poursuites etc.... Bien sûr, l'histoire ne se terminera pas en apothéose, comme dans un bon policer, mais finira plutôt comme un roman.

Par contre, rares sont les textes où une angoisse monte si haut dans l'angoisse pour retrouver la déséquilibré !!!!.

Un grand bravo aussi pour les quelques passages historiques sur les cimetières de Manhattan, ce qui fait toujours plaisir !

Ce livre n'égale pas les bons sur Thriller tel que que "Sur la Corde" qui est un coup de coeur de ce blog !!!!.


Sur mon blog :

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 14:36

Le cheval à bascule de Agatha Christie

Le résumé :

 

En rangeant des livres d'enfants dans le grenier de leur nouvelle maison, Tommy et Tuppence Beresford tombent sur une édition de La Flèche noir, de Stevenson.

Un livre pas comme les autres car certaines lettres du texte ont été soulignées et leur assemblage donne la phrase suivante : "Mary Jordan n'est pas morte de mort naturelle, c'est l'un de nous qui l'a tuée." Le livre appartient à un petit garçon. Or, Tommy découvre la tombe de l'enfant dans le cimetière : mort à quatorze ans...

D'un naturel curieux, les Beresford cherchent à en savoir plus. Le petit jeu de l'investigation auquel ils se livrent tournera vite au drame...


Le commentaire :

 

Hercule Poirot est détective privé donc enquêteur, ce qui veut dire qu'il s'investit dans les enquêtes de toutes sortes.  Le récit nous mène pas à pas dans les découvertes, les indices...

 

Miss Marple est déjà un peu plus en retrait, souvent témoin des faits, et qui s'investit souvent dans la phase finale, où le coupable est démasqué.

 

Pour les Beresford, du moins pour ce roman, c'est différent pas ce qu'ils se font "happer" par l'enquête, ils sont presque entraînés pas la curiosité, ce qui donne un sens différent à l'histoire, et en fait un récit moins intéressant d'autant plus que les faits datent d'il y a plus longtemps.

 

Pour "Le cheval à bascule", Tommy et Tuppence sont déjà vieux, Tuppence à 70 ans. Ils s'apprêtent à passer une retraite paisible et les voila "rattrapés" par le crime et par l'envie d'enquêter.


Ce roman n'est certes pas le meilleur d'Agatha Christie, peut-être même un des pires du point de vue policier parce que cette aventure montre une vie à l'anglaise avec des événement historiques. Quant au texte proprement dit, il est bourré de chapitres inutiles et ennuyeux, on a envie d'en passer. C'est un parcours du combattant d'aller jusqu'à la dernière page, non seulement parce que c'est ennuyeux mais parce que dans le résumé on nous promet que la vie des Beresford va tourner au drame.  Certes, mais seulement vers la fin, ce qui fait qu'au début on s'ennuie beaucoup. Pourtant le récit avait très bien commencé mais cela ne dure qu'un moment (malheureusement).

 

Vers la fin , on pense que le dénouement va arriver et que le récit va devenir cauchemardesque mais non cela ne se produit pas.  Le coupable est découvert, on n'y comprend rien de rien, on est perdu parce que ce sont des faits qui se sont passés dans le temps et que tous les acteurs sont décédés.

 

Mais bravo pour la promenade littéraire anglais de Agatha Christie avec Stevenson et les autres auteurs.

 

En bref, ne lisez pas ce livre, les critique qu'on peut voir sur Internet sont à (très) grande majorité mauvaise et faite confiance à qui est écrit ici.

Mais après chacun à son propre opinion sur chaque lecture.

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 17:01

Le train de 16h50 de Agatha Christie

 

Le résumé :

 

Roulant dans la même direction et presque à vitesse égale, deux trains semblent faire la course. Mrs Mcgillicuddy aperçoit alors, dans un des compartiments d’en face, un homme en train d’étrangler une femme !.  Mais le train de Mrs Mcgillicuddy  ralentit, et la vision disparaît dans la nuit…

 

Miss Marpleaidée de la talentueuse Lucy Eyelesbarrow, va nous amener à tout découvrir, jusqu’à la vérité final !

 

Le commentaire :

 

Un des meilleurs roman d’Agatha Christie.  Le Train de 16h50 est un merveilleux chef-d’œuvre du roman policier.  Tous les ingrédients sont réunis pour former un roman où le suspens est présent: de l’humour (anglais bien sûr), des péripéties,  plusieurs coupable potentiels … mais un seul coupable in fine!

 

On ne s’ennuie pas une seconde en lisant ce fabuleux roman et on passe un très bon moment, qui ne dure pas assez longtemps, en compagnie de la vieille Miss Jane Marple et de la ravissante Miss Lucy Eyelesbarrow. Vous rirez même aux éclats tellement certains passages sont tres drôles. C’est plus qu’un roman policier: c’est un récit à plusieurs facettes, qu’on croirait une vraie histoire avec un vieil homme avare, des enfants excentriques qui souhaitent qu’il meurt au plus vite….

 

C’est un roman qui se lit simplement et l’énigme se trouve facilement, si on fait marcher nos cellules grises bien sûr, personnellement, j’aurais réfléchi,  j’aurais découvert le coupable un peu avant la fin mais bien sûr Miss  Marple sait tout avant tout le monde… mais en suivant pas à pas l’histoire vous ne reviendrais du meurtrier et empoisonneur !

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 14:09

Trois souris... d'Agatha Christie

 

Le résumé : 
Trois souris a été adapté au théâtre par Agatha Christie sous le titre La souricière : la pièce est à l'affiche sans interruption depuis plus de cinquante ans !. Comme les autres nouvelles de ce recueil, ces mésaventure de trois petites souris témoigne de la malice de leur auteur...

Le commentaire :


Une révélation ! Après deux déception (Le Crime de l'Orient-Expresse et Un cadavre dans la bibliothèque) Agatha Christie revient avec un point fort !.
Je viens de découvrir une Agatha Christie avec de l'humour (anglais) et surtout ce court roman est, je vous le garantie, truffé de bon Suspense, dans un décors ou il fait bon vivre, appréciable, ce récit n'est pas de pure crime  mais un roman bien romancer et qui nous fait découvrir un lieu propice ou il se révélera des secrets au file de cette histoire, des rebondissements à gogo. C'est un huis-clos ou le coupable est obligatoirement dans l'auberge. Mais, je vous le jure, le coupable n'est pas devinable depuis la première page jusqu'au dernier chapitre. Personnellement, je ne pensait pas que j'aimerais autant ce petit récit court vu des deux autres roman que je n'est pas très aimer. Vous ne pourrez pas dormir sans l'avoir fini si vous voulez dormir vous n'y arriverez pas !

En tout cas, pas étonnant qu'Agatha Christie l'ai adapté au théâtre et que la pièce est joué depuis plus de 50 ans et sans interruption !.

 

 

 

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 13:46

Maigret se fâche de George Simenon
                                                                                     Le résumé :

Il faut un atroce fait divers pour arracher Maigret de sa paisible retraite à Meung-sur-Loire. Mais quelques heures suffisent pour qu'il renoue avec sa sagacité légendaire. Pour que la colère l'incite à débusquer crapule et criminel.


Le commentaire :

Ce roman ou Simenon met en scène le célèbre commissaire Maigret est assez agréable à lire, assez amusant dans le début de l'histoire,  ce n'est pas une  courante qui nous emmène dans un univers bourgeois. Un récit avec une pointe d'humour surtout avec la femme de Maigret. Ce n'est pas vraiment une enquête à pur souche mais plutôt des informations qui vienne à Maigret sans rien demander même s'il enquête un tout petit peut. Maigret s'en prend, même, plein la tête pour cette aventure.

Mais la simplicité de l'histoire peut, à nous lecteurs, nous perdre pour découvrir le coupable parce que depuis le début c'est simple mais arriver à un moment c'est plus compliqué et on perd le fil de l'histoire.

 

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Policier - Roman Noir...
commenter cet article