Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 18:02

 

9782253090304.jpgLe résumé : 

A l'âge de 15 ans, Andrea Cavanaugh, fille chérie d'un gendarme du comté de Westchester, est retrouvée assassinée dans un garage où elle donnait rendez-vous à ses petits amis. Deux d'entre eux - Rob et Paul - sont suspectés. Rob, âgé de 19 ans, fils d'une riche famille et plutôt mauvais garçon, est accusé, jugé et condamné. Vingt-deux ans plus tard, il sort de prison... Ellie Cavanaugh, la jeune sœur d'Andréa, qui avait 7 ans à l'époque du crime, est devenue journaliste à Atlanta. Scandalisée par la libération de Rob, inquiète aussi car son témoignage avait lourdement pesé à charge, Ellie décide de revenir dans sa ville natale des bords de l'Hudson, au nord de New-York, pour mener sa propre enquête et démontrer que Rob était bien le coupable. Rob a toujours nié. Sa famille veut en procès en réhabilitation.

Mon commentaire : 

 

ça fait bien 3 ans que je n'ai pas lu un roman de Mary Higgins Clark après avoir lu énormément de ces romans les années auparavant et surtout je me suis lasser de retrouver toujours les mêmes genre de personnages, je penser avoir fait le tour de son oeuvre. 

Puis j'ai eu envie de retrouver les sentiments d'autrefois et comme j'avais écouter le début avec un livre audio et que  l'histoire et le résumé m'enthousiasmé j'ai voulu tenter le coup de lire "Toi que j'aimais tant".

On début la lecture avec ce qui s'est passer 23 ans plutôt lors de l'assasinat de la jeune Andrea, et suivre ce qu'a ressentie la narratrice, ici pour la première fois chez Mary Higgins Clark écrit à la 1ère personne, et ce qui c'est passer et qui a été inculpé de meurtre.

Et je dois dire que je suis passer par diverses émotions : tristesse, pleur lors de cette partie et voir comment un enfant de 9 ans n'arrive pas à faire son deuil.

Mais les choses sérieuse arrive à la 2ème partie avec la libération de Rob Westerfield et l'obession pour Ellie de renvoyer Rob en prison d'autant que lui n'a qu'une idée en tête : prouver son inncence ! 

Et là je dois dire que j'ai étais conquis jusqu'au dernier chapitre, on y retrouve l'enquête bien sur mais pas que, j'ai réellement était angoissé parce que va vivre Ellie et ses découvertes massacrante !

Ce que ressort de ce personnage c'est qu'elle n'a pas su faire son deuil (ça tombe bien j'ai étudier le deuil en cours !) et que j'ai ressentie cette haine qui veut à tout prix venger sa soeur mais aussi sa famille et tous les victimes de Rob.

Niveau suspense par contre, je n'en ai pas trop eu, depuis le début on sait qui est derrière tous ça même si, je pense, le souhait de Mary Higgins Clark, était d'essayer de nous faire croire à une autre piste mais mes soupçons ont étaient toujours porter vers le coupable mais même si elle n'a pas réussi celà, elle a réussi à me faire découvrir qu'une personne peut cacher pleins d'autres choses.....

Voilà même si je savais le dénouement j'ai trouver cette histoire prenante, et j'ai vraiment apprécié tout celà.

Que dire d'autre à part que j'ai aimé ? Rien voilà j'ai trouver que c'est un bon thriller, angoissant, triste....

 

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Suspense-thriller
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 22:21

http://media.paperblog.fr/i/277/2776396/dan-brown-symbole-perdu-L-1.jpegLe résumé :

Après les secrets du Vatican et de la pyramide du Louvre, Dan Brown nous dévoile la face caché de Washington et les mystères du Capitole.

Robert Langdon, professeur en symbologie à Harvard, est convoqué d’urgence par son amis Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence donné le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, de la bibliothèque du congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Mon commentaire :

Ayant dévoré le Da Vinci Code et Anges et Démons je m’attendais à retrouver un livre dans cette veine, mais hormis les mystères de la nuit des temps, j’ai trouvé un roman assez différents sauf sur le déroulement de l’action qui, je trouve, est assez similaire au deux livres cités plus haut :

·    Robert Langdon est convoqué d’urgence
·    Robert est « soupçonné » par les forces de l’ordre
·    Une course-poursuite par la CIA.

Ayant essayé de lire ce livre une première fois mais j’avais lâché ce thriller parce qu’il m’enthousiasmé pas dut tout et parce que je savais un peu près sur quel genre de roman j’allais tomber. Puis j’ai réessayer après son acquisition à le lire et je l’ai fini même s’il ma paru très long, j’ai mis à peu près 2 semaines à le lire tellement il y a des chapitres long et fastidieux !

Dans le Da Vinci Code notamment et Anges et Démons j’avais adoré ce coté « démonique » du roman, sur les Illuminati ou sur les secrets pour la religion mais là, pour la Franc-maçonnerie, j’avais tellement entendu dire des choses sur cette société, soi-disant secrète, que je m’attendais que Dan Brown tissent un portrait diabolique de la loge mais, non ! J’ai même trouvé que c’était le contrairement ! Même si je ne peux rien dire de plus pour ne pas dévoiler plus de choses sur le roman !

L’action même du roman, m’a paru bien décevante au début mais j’ai réussi à m’accrocher au fur et à mesure que le roman se déroule, après un certain moment l’action passe à une vitesse supérieure et on entre dans l’histoire. L’action se passe entièrement à Washington et sur un laps de temps de 24 heures, qui m’a paru assez long. Avec de bons rebondissements parfois hilarants, l’auteur nous faire rebondir très souvent, ce qui nous permet de ne pas se lasser sur un lieu précis. Sinon, j’ai pu apprécié aussi de bons rebondissements sur la personnalité du « psychopathe » qui m’a surpris d’être aussi pour un secret !  

Par contre, certains passages m’ont paru très long surtout sur les passage parlant de science, certains m’ont vraiment captiver d’autres tellement ennuyant que j’ai sauté 1 ou 2 chapitres même si je suis rester captiver par certaines découverte de la sœur de Peter Solomon.

J’ai particulièrement aimé certains passages de l’histoire de famille des Salomon, qui fût triste et je trouve que ça donne du peps à l’histoire d’autant qu’une révélation incroyable va arriver à la fin , j’ai vraiment apprécié cette partie du livre qui, m’a passionné !

Le Newsweek critique : « un roman qui bouleverse notre vision d’un monde que nous pensions connaître. » Et je tout à fait d’accord avec cette critique, j’ai été aussi bouleversé de découvrir un autre monde, d’une autre façon de le voir, de le percevoir, d’autant qu’on va en fait aussi de belles découvertes notamment au niveau des religions. Et sur la science aussi en général et sur l’histoire notamment sur les fondations de l’Amérique même si je m’attendais à des choses beaucoup plus ésotérique sur la capitale du nouveau monde, on en apprends mais les découvertes ne m’ont pas interpellés si tant que ça !

Mais un grand bravo quand même à Dan Brown, ce livre dégage un onde à la recherche documentaire, Mr Brown a du passer des heures à faire des recherches parce que niveau recherches (sciences, histoire, noétique etc.…) son beaucoup plus recherchés que ses précédents livres !

En conclusion : c’est un livre qui m’a plus mais je n’ai vraiment pas eu un coup de cœur comme le Da Vinci Code, et qu’il m’aurait peut-être plus interpellé avec une autre forme, que de reprendre le déroulement d’un autre roman. Même si les recherches documentaires sont très pointilleuses, je n’ai pas été emporté par les découvertes historiques et ésotériques au même point que je l’aurait imaginer vu toutes les mauvaises choses qu’ont dit sur les Francs-maçons !

C’est néanmoins un roman plaisant à lire, riche de rebondissements et avec un bon final qui nous laisse sur nos vies un goût de questions sur notre vie !

Même si j’ai quand même soufflé en le finissant tellement je l’ai trouvé longuet, j’ai vraiment eu du mal à arriver à la dernière page !

 

Sur mon blog  :

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/824/824106-gf.jpg

http://sublimeacide.pagesperso-orange.fr/images/images/livres/da%20vinci%20code.jpg

 

  

  

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Suspense-thriller
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 10:13

http://images.trokerspro.com/aspect/m/an/LIVRES/3/2555313_LIVRES_966477_1.jpgLe résumé :

Dans le Massachusetts se deroule chaque été le théâtre que Caroline Enright , la nouvelle chroniqueuse de la rubrique spectacles à la chaine de télévision Key News, est chargée de couvrir.
Mais la mort soudaine de deux étudiants et l'assassinat d'une bibliothécaire viennent assombrir les réjouissances. Et c'est alors que Belinda Winthrop, célèbre actrice couronnée d'un Oscar, disparait;
qui avait intérêt à se débarrasser d'elle? sa jeune doublure, qui réve de brûler les planches, le régisseur de sa propriété, qu'elle s'apprêtait à congédier, un atriste peintre, amoureu transi qui lui voue un étrange culte?
Caroline , déjà en butte à de serieux problémes professionnels et personnels va devoir affronter un sociopathe. Les masques vont tomber. Mais qui se cache derriére celui de l'assassin.

 

Mon avis :

 

C'est mon 4ème livre de Mary Jane Clark, je crois, mais surtout surement le meilleur que j'ai lu de cet aueure jusqu'a maintenant, pourtant, ce n'était pas gagné vu que j'ai commencé à le lire et le laisser tomber plusieurs fois mais l'envie de le lire a repris le dessus et je n'est pas était déçu !

 

Dans cet histoire qui se passe toujours dans l'univers des médias, on va retrouvez Caroline Enright, chroniqueuse, avec toujours se bon vieux Linus qui mène la vie dure a ses employés mais surtput on va retrouver les difficultés de la famille recomposé et l'univers des festivals d'été, dont celui-là à Warrenstown.

 

Ce qui m'a le plus surpris dans cette histoire est, d'abord, que l'assassin se tiens à l'écart, il ne prend pas trop de place (qui, moi, me lasse vite du livre), il reste assez effacé, c'est à dire, qu'on voit ses péripéties mais sans plus de détails et il surgit de temps à autre mais pas tous le temps comme dans un thriller "traditionnel" !

 

Mais c'est vrai qu'en pleine lecture on se rend aussi compte que l'histoire policière prend, du moins au début, pas de place parce qu'on évolu plus dans le style roman, vu qu'on voit les préparatif de la 1ère représentation de la grande comédienne Belinda Winthrop puis elle disparait, c'est vraiment à partir de là que l'histoire policière prend le dessus !

 

Mais j'ai pu trouver une petite incohérence dans le texte, le fameux meurtre de la bibliothécaire, qui pour moi, n'avais pas lieu d'être !

 

Mais pour moi, les roses à jeter sur ce livre est pour le talent qu'a eu Mary Jane Clark pour confectionner l'univers du livre, les personnages sont réussi, on s'y attache beaucoup et on a vraiment l'impression de se trouver à Warrenstown !Et on a vraiment l'impression que chaque personne a une raison de vouloir voir disparaitre Belinda, d'ailleur plusieurs personnages sont louche dans cette histoire !.

 

Mais la révélation finale, je ne sais pas pourquoi j'ai pas eu un choc en découvant la vérité même si elle est surprenante, ça ne m'a pas choqué !

 

En une phrase, j'ai aimé ce roman, ça faisait longtemps que je n'avais pas ressentie un tel engouement pour un livre, même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé celui-ci !

 

Biographie de l'auteure :

 

http://www.autorasenlasombra.com/imagenes/autoras/maryjane-clark.jpgMary Jane Clark décrit un univers qu'elle connait bien, celui de la télévision. Elle est productrice et écrit des émissions pour le siège New-Yorkais de la chaïne d'informations CBS.

Elle vit dans le New-Jersey à Hillsdall, elle à 2 enfants David et Elizabeth, elle est également la belle-fille de la Grande Dame du suspense Mary Higgins Clark.

Ses précédents romans ont connue un succès retentissant aux Etats-Unis: Les chaînes du secret, Danse pour moi, Si près de vous, sont ses précédents romans.

 

Elle est également la belle-fille de Mary Higgins Clark.

 

Autre livres de Mary Jane clark sur mon blog :

http://images-booknode.com/book_cover/66/full/nulle-part-ou-aller-66134.jpg

http://images-booknode.com/book_cover/232/full/vous-ne-devinerez-jamais-231744.jpg

 


Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Suspense-thriller
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 22:06

    

Le résumé :

« Le monde entier recevra mon message, même si je dois l’écrire avec ton sang ». Quand l’inspecteur Michael Bennette, du NYPD, reçoit cet e-mail du « Professeur », ce dernier a déjà commencé à semer la terreur dans les quartiers huppés de Manhattan.

 

Tremblez !

New York est sous le choc. Palaces, boutiques de luxe et restaurants à la mode de la 5eme avenue sont devenus le terrain de chasse de ce criminel qui semble choisir ses cibles au hasard.

 

Le « Professeur » vous guette….

Mais Bennette, fin psychologue et spécialiste des négociations lors de prises d’otages, pressent que cette ombre qui plane sur New York obéit à un schéma bien précis…..

 

   

Le commentaire :

 

J’ai connu cet auteur par un de ses autres livres « Promesse de sang » que j’avais littéralement dévoré pour le style d’écriture qui m’avait bien plu, pour celui-là le style de l’écriture est toujours là-même.

 

Tout commence avec une prise d’otages, que Mike, ce spécialiste arrive déjà à nous captiver, dès le 1er chapitre je n’ai pas pu lâcher le livre, tournant page sur page, le début est vraiment passionnant, on découvre un Michael Bennette submerger par la maladie de ses enfants et ce psychopathe qui commence à frapper fort dans le métro.

 

Au fur et à mesure de la lecture, je me suis légèrement lasser à force que le récit avancer, il y a 2 formes d’écriture : pour les passages de Mike, c’est à la première personne et pour les passages du meurtrier c’est à la troisième personne, personnellement j’ai préféré les passages avec le meurtrier par c’est beaucoup plus passionnant.

 

L’enquête policière à mon avis n’est pas très réussi, je n’ai pas ressentie une chose de palpable parce que simplement la police est désemparé par cette vague de meurtres en plein New York, peut-être s’il y aurait eu un peu plus de discussion entre Mike et le psychopathe, ça aurait fait monter l’angoisse un peu plus.

 

Niveau péripéties, j’aurais pensé qu’il y en aurait comme même un peu plus, un meurtre ou deux en plus n’aurait pas fait de mal à l’histoire mais y a de bonnes péripéties comme même, on suit vraiment la vie du psychopathe avec attention, même si j’ai vraiment été agacer par le coter « plat » de la vie de Bennette, l’auteur, à mon avis, en a trop fait en mettant autant de passages sur sa petite famille grippé.

 

Mais dans le fond c’est un bon thriller sinon j’aurais arrêté la lecture de ce livre depuis longtemps, y a aussi une pointe d’humour, l’intrigue est bien surtout après une révélation avant la fin (qui, personnellement ne m’a pas surpris ). Oui, je pense que c’est un bon livre, émouvant aussi.

 

Même si je ne garderais pas un souvenir impérissable du livre, je pense qu’on peut retenir qu’il faut toujours avoir de bonnes manières sinon un autre « Professeur » va se venger !

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Suspense-thriller
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 18:06

Le résumé :

 

Je sais ce qui est arrivé à Nathan.

Vous voulez joué avec moi ?. Signé : Le Troyen

 

Un message mystérieux sur Facebook et le passé de Marion resurgit.

 

Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants, et, au bout d'un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l'homme que Marion n'a jamais pu oublier.

 

Recherches médicales de pointe, argent sale,  nouvelles technologies : une intrigue à couper le souffle  où s'entrelacent amour et suspense.

 

Le commentaire :

 

Alors, là, on tient un  bon morceau  de roman, un roman mêler à un roman policier, plus à un histoire d'Amour.

 

L'histoire de Marion n'est pas courante, on peut le dire, mais chacun de nous peut, un jour ou l'autre, être contacté par un pseudonyme sur Facebook,  et être emporté dans des aventures peu ordinaire et peu orthodoxes.

 

J'ai choisi ce livre simplement parce ça avait un rapport avec le réseau social Facebook et parce que le résumé est attrayant et on avais dès qu'on a le livre dans les mains de s'y plogner sans plus attendre.

 

Déjà des tas de questions se précipite au prologue, puis l'histoire prend forme avec les malheurs professionnel de Marion à France Télévision,elle qui, pourtant, penser avoir trouver sa voie professionnelle, elle va être contrainte de tout laisser tomber pour partir aux USA pour aller retrouver Nathan Chess, qui s'est mystérieusement envolé d'une minute à l'autre. Ce roman est une eptite merveille, qui se laisse bercer de pages en pages.

 

C'est vraiment passionnant, le fait que ça se passe avec Facebook, mais aussi cette traque, les mystères qui entoure le Troyen, les mystères de la disparition de Nathan, le fait qu'un voile mystérieux entoure tout un livre permet à nous, lecteurs, d'accrocher aux messages mystérieux du Troyen.

 

Tout ça agrémenter de petites anecdotes littéraires sur d'autre oeuvres telle que Notre-Dame de Paris ou en core Ernest Hermingway, donnent un charme encore plus prononcer au livre.

 

Mais, j'ai vraiment adoré, c'est difficile à dire, parce que livre m'a couper les mots de la bouche, mais, une chose est sur c'est que, c'est que j'ai vraiment adoré : les courses-poursuites, les rebondissements très fréquents, le courage de Marion Marsh,. J'ai trouvé intéressant que ce livre parle de la chirurgie, parce que c'est simple et contrairement à d'autres livre celà ne déborde pas sur le roman. Mais, c'est un livre où l'on se pose beaucoup de questions, parce que tout engendre une nouvelle question, au fil que Marion mène l'enquête avec les indices laisser par le Troyen via les messages instantanés. J'ai vraiment trouvé que le suspense était au rendez-vous parce qu'à la fin du roman vous serez : 1 bouche-bée de savoir qui est derrière tout ça (j'en dis pas plus...) et 2  vous serz ému !

 

En un mot, c'est un roman divin, j'ai vraiment était surpris part tout les rebondissements, parce que je connaissait pas du tout Patrick Bauwen, mais une chose est sur c'est qu'il a beaucoup d'imagination, et qu'il m'a fait passer un très bon voyage.

 

Ah, j'oublier qu'il y avait un brin d'humour dans l'histoire, n'est-ce pas Mademoiselle E. Piaf ?.

Repost 0
Published by Julien au pays des livres - dans Suspense-thriller
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 10:12

Tome  1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmmes

http://argoul.blog.lemonde.fr/files/2008/08/stieg-larsson-millenium-1.1219223417.jpgRésumé :

Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d'ombre qui l'entourent, dans -Millénium 2 - La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette ; Millénium 3 -La Reine dans le palais des courants d'air.

Commentaire :

Stieg Larsson signe, avec le premier volet de la trilogie “Millenium” (mondialement connue et reconnue) un thriller vraiment haletant, dans lequel on a le souffe coupé au fil des pages.  Outre un prologue génial, le début peut sembler ennuyeux à cause de toutes les histoires de finance. On peut même vouloir abandoner, parce qu’on s’imagine  (à tort, on devine plus tard que ce premier chapitre sert à l’histoire) que le premier chapitre est inutile.  Passé ce cap, le livre reste collé aux mains du lecteur.

 

Il est vrai, comme le reconnaît Mikaël Blonkvist, qu’on peut se perdre dans toute cette famille Vanger.  Ce qui est important, dans ce thriller, ce sont toutes les découvertes que fait ce journaliste économique.  Il se retrouve au chômage, mais est vite ré-embauché comme enquêteur sur un dossier de disparition non resolu. On ne peut pas parler de thriller « classique » : un meurtre, des péripéties, un coupable.  Je dirais que c’est un “thriller-roman” (si on peut dire) parce qu’on n’est même pas certain que la « victime » soit morte. Ce qui est bien, parce qu’en fait cette affaire de disparition non résolue va nous plonger dans un genre littéraire dans cette petite île de Suède au fil et à mesure des découvertes familiale, économique…

 

En fait c’est vraiment plus qu’une fiction policière: certains auteurs de thriller ou de roman policier axent plutôt l’histoire sur les personnages et non pas sur l’enquête elle-même.  Dans ce livre, c’est tout le contraire: on s’attache aux personages, on nous fait vivre l’enquête du début à la fin, sans aucun tabou. On saura tout sur cette enquête peu ordinaire. Et on vit au jour le jour avec les deux personnages principaux: Mikaël et Lisbeth, contrairement aux autres romans, dans lesquels on ne cherche pas à réfléchir sur le futur: on reste dans le présent et on évolue en même temps que les deux acolytes.

 

Lisbeth Salander, dont on suit la vie, est une jeune fille atypique, intriguante.  Sa vie nous passionne autant que l’enquête; sans elle, on se serait sûrement ennuyé mais elle est là et ce, pour notre plus grand plaisir !

 

Pour le dénouement de l’histoire, des péripéties et des découvertes, on peut être content parce que je vous assure qu’à aucun moment, on ne devine qui est derrière tout ça et on vous garantit un très gros choc à qui lira cette histoire, un choc immense qui vous fera sursauter (je peux en mettre ma main à couper!).

 

Ce roman/thriller a aussi la qualité d’être moderne: on apprend beaucoup de choses sur les pirates informatiques, comment voler des informations à nos ennemis… mais l’enquête est quand même menée comme à l’époque, parce que les faits remontent aux environs de 1966.

 

Que dire de plus d’un livre qu’on dévore ? Sûrement rien.  C’est une histoire bien ficelée, un thriller réussi, envoûtant, et passionnant. 

 

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Suspense-thriller
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 09:57

Le résumé :

C’est le grand soir. Deux adolescents franchissent les grilles du parc d’attractions. Le responsable de la grande roue leur a promis, à la fermeture, un tour gratuit. Ils s’installent, ferment les yeux. Quand la grande roue redescend, la place de l’un des enfants est vide…
Trente ans plus tard, la présentatrice vedette de KEY News, qui s’apprêtait à diffuser un reportage sur l’affaire, fait une chute mortelle. Pour Laura Walsh, qui rédige les notices nécrologiques de l’émission, il existe forcément un lien entre les victimes. Elle va tout mettre en œuvre pour le découvrir. Mais qui sait si, dans l’ombre, sa propre «nécro » n’est pas en train de s’écrire…

 

Le commentaire :

 

Ce thriller mêlé à un roman, voilà ce que résume ce livre, parce que les crimes, rebondissements sont présent mais tiennent une place assez minimes envers toute la description des métiers de la télévision. C'est pour ça que l'intrigue nous tiens pas si en haleine que ça, on pourrait le croire en lisant le prologue mais on réalise au fil de la lecture que le niveau romancer prend beaucoup le dessus envers le thriller, pour preuve le premier meurtre arrive à la deuxième partie.

 

C'est vraiment une immersion dans le milieu impitoyable du petit écran. Avec de beau personnages bien former, bien décrit contrairement à « Nulle part où allez » où vraiment c'est personnages ont été gâcher par le manque de description.

 

Ce qui est bien et dans la traditions des Clark c'est que ce n'est pas macabre, ont savoure la douceur du récit et c'est pareil pour les péripéties vu qu'ils sont parsemés dans le roman et il ne sont pas incroyable mais assez passionnant pour qu'on ne s'ennuie pas jusqu'à la dernière page,

 

On est aussi beaucoup touché par la vie de Laura parce qu'elle à vécu des choses horrible, cela fait qu'on prend part à c'est choses, on peut verser une larme, vous verrez quand vous le lirez !!!!.

 

Comme tout thriller il y à la fin, bien sur, mais le coupable est étonnant mais on est pas trop surpris dans la mesure où c'est toujours pareil dans la tradition de la famille, le coupable est insoupçonnable mais on est pas étonner. Mais en fait on nous dévoile deux choses différente : 1 au sujet des meurtres et 1 au sujet de Palisades Park. Voilà peut-être aussi pourquoi on n'entre pas totalement dans le thriller.

 

En tout cas pour ce livre c'est un sans fautes pour cet fois. Que reprocher à ce roman ?. Presque rien sauf que c'est trop court, quelques pages en plus ne ferait de mal à personne même si le livre est déjà assez long.

 

Un formidable roman avant tout !!!!,

 

Une critique :

 

« Un suspense sophistiqué , avec une héroïne intelligente et séduisante, une intrigue formidable et des rebondissements qui vous tiennent en haleine... J'ai adoré ce livre. »
                                                                                                       Mary Higgins Clark

 

 

Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Suspense-thriller
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 09:53
                         Le résumé :

La Vengeance ! Nick Pellisante, responsable de la section C10 du FBI de New York, a réussi l'impossible : mettre la main sur Dominic Cavello, le capo di tutti i capi, le chef de toutes les mafias. Un plat qui ne peut se manger... Mais, même derrière les barreaux, celui-ci parvient à faire exploser le bus qui mène les membres du jury à la salle du tribunal. Un répit dont Cavello profite pour se faire la belle... ... que saignant ! Débute alors une chasse à l'homme pour laquelle Pellisante reçoit l'aide d'Annie DeGrasse, jurée rescapée de l'attentat qui n'a plus qu'une idée en tête : se venger...

Le commentaire :

Ce thriller est parfait, zéro défaut, 100 % réussi, quand on commence à le lire on ne peut plus le lâcher, on regrette même qu'il ne soit pas plus long,


Pas un seul chapitre n'est ennuyeux, ni même une phrase, il n'y a que des péripéties pour le plaisir des lecteurs. Roman à l'histoire choquante, on ne peut pas rester indifférent aux meurtres commis, ni même rester calme devant une ordure comme Dominic Cavello. Mais il y a un peu d'humour quand même, ce qui change la donne.  Cependant l'humour n'est présent qu'un moment du récit et disparaît très vite !!!!,


On peut donner un avis favorable aussi pour le charme du thriller: outre la Mafia, la cavale de Cavello, va naître une grande histoire d'amour entre les deux personnages principaux !!!
 

Des affreux meurtres qui vont énerver le lecteur, on prend vraiment part au roman, on est acteur du roman et non simple spectateur, qu'on soit à New-York, à Haïfa ou au « Bout du monde », c'est toujours passionnant.
 

Que dire d'autre ? Rien, parce que c'est passionnant, une écriture simple, une narration parfaite: tout simplement DIVIN !!!!.
 

On peut compter sur James Patterson pour encore nous faire frissonner dans ses futurs thrillers!!!!



Bio express :


James Patterson est numéro 1 des ventes de thriller aux Etats-Unis et en Angleterre, il vit au Etats-Unis et publie plusieurs roman par ans dans plusieurs maison d'éditions,


Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Suspense-thriller
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:00
Le résumé  : 

À l'origine, la mission de Jeanne était simple : s'installer quelque temps dans un immeuble où furent commis, des années plus tôt, plusieurs crimes inexpliqués, afin d'y écrire un reportage, si possible sensationnel…
Mais, aussitôt franchi le seuil de l'étrange maison Malestrazza, la jeune femme va deviner que les maléfices ne sont pas uniquement dus aux fantasmes du voisinage. Est-il vrai que l'assassin habiterait toujours là, caché dans un appartement secret ? Y a-t-il, comme on le prétend, des cadavres emmurés aux différents étages ? Et que lui veut au juste le fils de la concierge, ce gamin trop imaginatif, qui spontanément s'offre à lui faire découvrir les arcanes de la bâtisse ?
L'auteur du Sourire noir et des Prisonnières de Pharaon est rarement allé aussi loin dans l'épouvante, à la frontière indécise entre le réel et le cauchemar.



Le commentaire :

La peur vous envahit par moment, vous sursautez de frousse, ce livre vous passionne, vous vous demandez ce qui peut se cacher derrrière les mystèrieux pas de l'étage vide au-dessus de vous et, tout à coup, ce livre ne nous passionne plus et c'est dommage !!!!

Et oui, ce livre est très bien jusqu'à un moment où le récit tombe dans l'ennui, tout ça parce que Jeanne tombe dans la monotonie: c'est ce qui nuit au récit, qu'on peut avoir du mal à finir, et qu'on serait tenté d'abandonner sans même avoir envie de voir comment ce thriller finit.

Cependant, c'est un thriller de très bonne qualité, qui aurait pu être adapté par Alfred Hitchcock et qui aurait été un grand succés cinématographique parce que Brussolo le mérite.

Un grand chapeau pour les trois quarts du roman et une grosse déception pour la fin qui déçoit, à mon goût.

Mais le début fait vraiment peur, je vous le garantis à tout prix !!!!!
Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Suspense-thriller
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 14:10
Le résumé :

Ils sont tous suspects, ils ont tous un mobile, ils sont tous en danger...Après l'assasinat du chroniqueur littéraire de la chaîne de télévision Key News qui projetait de publier un brûlot dénonçant les pratiques de ses confrères ; son amie et journaliste, Annabelle Murphy, ayant eu connaissance du manuscrit, va se trouver elle-même la cible du tueur. A qui se fier, vers qui se tourner ?. Tous les collègues d'Annabelle sont suspects à ses yeux, car c'est sur, le tueur appartiens bien à Key News, et il l'épie...


Le commentaire :

Ce livre une ôde à la télévision; les déscriptions sont au rendez-vous, l'univers est là, la peur aussi. Mary Jane Clark aime son métier et cela se voit tellement que les pages se tournent et se retournent, en nous passionnant à un tel point qu'on ne voit pas les chapitres passer et qu'on ne compte pas les pages.

Du point de vu du thriller, on peut noter que le résumé ne dit pas vraiment ce que vit Annabelle.  On pourrait croire qu'elle a vraiment conscience du danger qu'elle court, mais ce n'est pas le cas.  Bien sur les péripéties la visant ne lui émettent pas de signaux de danger, mais vers la fin, elle commence à se sentir vraiment en danger ce qui relève le niveau du roman.


Pour le début du roman on peut, comme c'est dit plus haut admirer le travail de la télévision, mais ont peut voir ce début comme un descriptif du métier et une présentation des personnages, mais les éléments du thriller arrivent plus tard.

Par contre, un léger bémol pour le manque de descriptions des personnages.  Le point faible de ce roman est le fait que l'auteur présente les personnages - même capitaux - trop simplement, en ne donnant presque que le fonction du personnage dans les bureaux de "Key to America" et rien plus. Ce peut entraîner une interrogation en cours de lecture, en se disant : "qui est celui-là ?", ce qui arrive forcément. Un peut d'étoffement n'aurait pas manqué à ce roman.
Les chapitres sont courts, peut-être même trop, ce qui fait que tout le monde peut comprendre. C'est simple à lire et rafraîchissant.

Comme tout bon thriller, le principal est le ou la ou les coupable(s) qui émerveille(nt) les sens du lecteur.  Pour celui-là, on peut se douter du coupable, ce qui le cas du blogueur de ce blog.  C'est surtout que cela n'est pas étonnant.  Pourtant rien de rien ne laisse présager du coupable, pas le moindre petit indice, et cependant le résultat ne surprend pas.

En conclusion, on passe un très bon moment en lisant ce roman, formidable à la lecture, même si on peut s'attendre à autre chose.  C'est vraiment bien que ce soit assez simple à la lecture.  A part pour les personnages et la (trop) simplicité du texte, on n'a rien d'autre à lui reprocher. C'est rafraîchissant pour l'été, on est assez passionné et on a peur, comme les employés   de Key News...

Deux critiques :

" A la façon d'Agatha Christie, Mary Jane Clark multiplie les fausses pistes... Jusqu'à la révélation finale, elle tient le lecteur en haleine. Un régal !."  Booklist


" Souvenez-vous.. après les attentats du 11 septembre 2001, aux Etats-Unis, des lettres piègées  à l'anthrax avaient été reçues par divers organismes officiels américains... la paranoïa avait duré des mois... Ce sixième thriller de Mary Jane Clark  est certainement le meilleur qu'elle ait écrit, et il s'inspire de ces événements  pour nous plonger dans une atmosphère de plus ne plus tendue au fil des pages." Lire


Bio express :

Mary Jane Clark décrit un univers qu'elle connait bien, celui de la télévision. Elle est productrice et écrit des émissions pour le siège New-Yorkais de la chaïne d'informations CBS.

Elle vit dans le New-Jersey à Hillsdall, elle à 2 enfants David et (....), elle est également la belle-fille de la Grande Dame du suspense Mary Higgins Clark.

Ses précédents romans ont connue un succès retentissant aux Etats-Unis: Les chaînes du secret, Danse pour moi, Si près de vous, sont ses précédents romans.

Être amis avec Mary Jane Clark :


Sur Facebook



Lien internet :

http://www.maryjaneclark.com
Repost 0
Published by Julien du 08000 - dans Suspense-thriller
commenter cet article